Le Thé :

 

Breuvage noble à l'arôme délicat, le thé est apprécié en Chine depuis 3000 ans pour son goût fin et son effet apaisant sur l'esprit.

Shennong, le plus connu des légendaires Trois Augustes, découvrit le thé accidentellement après avoir testé sur lui même 12 000 plantes. Ayant été empoisonné par 72 fois, il fut sauvé à chaque occasion par l'absorption de thé.

Dégusté par les nobles et les érudits, le thé charma en premier lieu la haute société chinoise, peintres, calligraphes, moines ainsi que les maîtres d'arts martiaux. Ces vertus, vantées par de nombreux poètes de toutes dynasties, a sans doute favorisé sa propagation auprès de la population.

Le thé est consommé en Chine en toutes sortes d'occasions et à tout moment de la journée, mais c'est entouré d'amis et selon la méthode "KUNG FU CHA" que sa dégustation prend son sens profond...

Les lettrés de tout temps aimaient à se retrouver à la maison de thé ou au jardin afin de partager quelques verres ainsi qu'un moment d'amitié.

Consommé entouré d'amis et écoutant de la musique ou seul pratiquant le "KUNG FU CHA"  ( ou Gong FU Cha) pour la méditation, chacun appréciera le thé ayant su le séduire, à vous de choisir...

Divers types de thés

Traditionnellement on dénombre six sortes de thés différents, que l'on classe généralement par couleur. Ceux-ci étant :

  • Blanc - légèrement fermenté
  • Jaune - non fermenté
  • Vert - non fermenté
  • Wolong - partiellement fermenté
  • Rouge - fermenté
  • Noir - post fermenté

Chacune de ces six catégories comprend des centaines de thés différents. Il est impossible de les répertorier tous, on pourrait en dénombrer plusieurs milliers. D'ailleurs en Chine il est coutume de dire : "une année ne suffit pas pour énumérer tous les thés chinois".

Bien que ce nombre soit très important, il existe une classification des "10 thés les plus célèbres".

Ceux-ci sont :

  • Long jing (thé vert)
  • Bi luo chun (thé vert)
  • Huang shan mao feng (thé vert)
  • Lu shan tun wu (thé vert)
  • Lu'an gua pian (thé vert)
  • Xin yang mao jian (thé vert)
  • Wulong de la montagne wuyi (wulong)
  • Tie kwan yin (wulong)
  • Jin shan yin zhen (thé jaune)
  • Qi men hong cha (thé rouge)

 

Auxquels nous ajouterons :

  • Pu'er (thé noir)
  • Sao mei (thé blanc)

Règles générales

Lors de la dégustation du thé, certaines règles sont à observer afin de ne pas nuire à sa qualité.

La qualité de l'eau

N'utilisez pas l'eau du robinet, préférez plutôt une eau douce. Si ce n'est pas possible, une eau de source. Ce que l'ont appelle "l'eau douce" est simplement une eau à faible teneur en calcium et magnésium. Il faut qu'elle soit inférieure à 8 mg par litre. C'est cette eau qui saura le mieux se marier au thé et en délivrera la meilleure saveur.

Températures et temps d'infusion

Chaque sorte de thé se boit à une température différente. Si l'eau est trop bouillante, elle cuira les feuilles de certains thés (vert), alors qu'elle permettra de diffuser l'arôme de certaines autres (noir). Il faut donc respecter scrupuleusement la température adéquate.

Le temps d'infusion d'un thé est aussi très important pour son arôme et peut varier du simple au double selon les variétés. Ainsi par exemple, un thé vert à qui l'on aurait laissé infuser les feuilles trop longtemps verrait son goût devenir amêr. Ce temps d'infusion varie selon la préférence de chacun (goût plus ou moins fort), mais veillez à ne jamais dépasser 5 minutes.

 

 

 

Pour lui conserver le meilleur parfum observez ces recommandations :

Type de théTemperature (en degrés Celcius)Temps d'infusion
Vert 75-85 4mn
Blanc 75-80 2 - 4mn
Jaune 75 2 - 4mn
Noir 100 30s - 2mn
Rouge 90 4mn
Wolong 95

40s - 2mn

Differentes sortes de théière

Au fil du temps les anciens se rendirent compte que certains thés exhalaient mieux leurs parfums avec telle ou telle théière. En effet, différentes matières sont utilisées et prennent différents aspects.

Il existe quatre types d'ustensile, la tasse à couvercle, la théière de Yixing, la théière de porcelaine et enfin, bien que plus récent, le verre.

Ainsi il est préférable de déguster le thé :

  • jaune, blanc et vert avec une tasse à couvercle,
  • noir et wulong avec des théières de Yixing,
  • rouge avec une théière en porcelaine ou en verre.

 

Santé

Nous abordons maintenant les propriétés du thé et leurs actions sur la santé.

Nous resterons malheureusement en superficie car il faudrait bien plus qu'un simple chapitre pour les citer faire le tour de question.

Le premier témoignage sur les bienfaits du thé en tant qu'herbe médicinale est apparu dans un ouvrage intitulé "les herbes médicinales de Shennong" à l'époque des han orientaux (25- 220). Il y est mentionné: le thé au goût amer réconforte l'esprit, chasse la passivité, rend le corps allègre et fait briller les yeux.

Su Dongpo, lettré de la dynastie des song du nord préconisait de prendre du thé au lieu de médicaments en cas de maladie. Dans un de ses poèmes, il en présente les propriétés suivantes : désaltérante, excitante, digestive, sudorifique, amaigrissante, stimulante, favorable à la longévité.

Le thé joue un rôle réel sur la santé, ses différentes sortes possèdent chacune différentes propriétés. Le thé est composé des substances organiques suivantes :

  • Protéines
  • Aminoacides
  • Alcaloïdes
  • Phénols
  • Glucides
  • Acides organiques
  • Lipides
  • Pigments
  • Substances aromatiques
  • Vitamines
  • Saponaires
  • Stérols
  • Éléments minéraux (27)

Ces substances organiques en déterminent le goût, la couleur, le nutriment et l'effet médical.

 

Effets medicaux

Les vertus les plus communément connues du thé sont les suivantes : vivifier l'esprit et revigorer. Ceci est dû à la caféine qu'il contient. Ainsi sa consommation chez les sportifs leur permettra d'augmenter leurs capacités ainsi que leur endurance à l'effort. Les étudiants auront aussi une plus grande facilité à fixer leur attention et à se concentrer.

Il en est de même pour lutter contre l'obésité, le thé à une action anti-cholestérol et favorise la décomposition des lipides et est donc amaigrissante (thé noir et wolong).

Nous allons maintenant énumérer les propriétés du thé par variété.

  • Thé vert :
    • Anti-cancérigène, grâce à la catéchine et aux vitamines C et E antioxidant et éliminant les radicaux libres.
    • Détoxicant (infusion forte) grâce à la caféine qui réveille l'écorce cérébrale et la vitamine C indispensable à l'élimination de l'alcool dans le foie.
    • Anti-carie, grâce à sa haute teneur en fluor et aux polyphénols qui combattent les microbes cariogènes.
    • Anti-glycémie et anti-diabète grâce aux polyphenols et à la vitamine C qui servent à maintenir la perméabilité des vaisseaux microscopiques fragiles.
    • Améliore la vue grâce au B carotène, aux vitamines A, B1, B2 et C.
    • Anti-radiation grâce aux polyphénols, aux vitamines C et E et au lipopolysacchoide qui fait augmenter le taux de globules blancs.

     

  • Thé wolong :
    • Vertue de longévité grâce au polyphenols éliminant le radical libre qui attaque le centre nerveux et détruit par oxydation la fonction céllulaire (entre autre).
    • Contrôle l'hypertension et prévient des maladies cardio-vasculaires grâce à la catéchine.
    • Désodorisant buccal, grâce aux catéchines qui suppriment les microbes buccaux et les enzymes salivaires.
    • Aide à la digestion, car il renferme des substances arômatiques permettant de stimuler la sécrétion gastrique.
    • Protège le foie , grâce à la catéchine qui inhibe la pré-oxydation lipidique dans le foie.

     

  • Thés vert, noir, wolong :
    • Anti-allergique grâce aux catéchines qui coupent la libération d'histamine.

     

  • Tous thés :
    • Anti-virus grâce aux catéchines et au suc de thé qui tue les bactéries.

     

Vous vous rendez bien compte que les polyphénols et la catéchine contenus dans le thé sont très importants et jouent un rôle majeur sur la santé.

Cha Tao, l'esprit du thé

 

Tout comme le Tai Qi Qan, la cérémonie du thé peut être pratiquée telle une méditation en mouvement. En calmant son esprit et en contrôlant son geste de façon parfaite, les soucis se voient disparaître. Concentré sur le présent, l'esprit ne vagabondant plus, nous ne faisons maintenant plus qu'un avec le Tao. La cérémonie du thé est une manière d'éduquer l'esprit et le corps, par la finesse de la technique, de la concentration que l'on doit y apporter et de la volonté d'entraînement nécessaire à sa perfection...

Règles de pratique

Les règles de pratique du service ne sont pas nombreuses ni très compliquées. Elles doivent pourtant être rigoureusement suivies, sans quoi votre hôte pourrait s'en trouver fortement vexé.

  • Ne jamais remplir la tasse à ras bord, cela voudrait dire que vous incitez votre hôte à quitter la table.
  • Ne jamais refuser que l'on vous serve le thé, si vous n'en voulez plus, laissez votre tasse pleine.
  • Taper de l'index et du majeur sur la table est la meilleure manière de remercier lorsque l'on vous sert le thé.

Cette façon de remercier date de la dynastie Qing. L'empereur Qian Long (1736-1796), alors descendu dans la province de Canton, s'était déguisé afin que l'on ne le reconnaisse pas. En s'arrêtant dans une maison de thé, sa garde et sa suite faisaient ce geste lorsque l'empereur servait le thé et cette façon de taper de l'index et du majeur était aussi un signe remplaçant le fait de s'agenouiller devant l'empereur sans être repéré par la population.