Honan : c’est le temple vu dans les films de Kung fu, le monastère de la jeune foret. Construit en 495 par l’empereur Hsiao-Wen, il est situé à Luoyang, une petite montagne au sud ouest de Beijing dans la province du Henan, le pays du fleuve jaune. Il est devenu la « Mecque » des arts martiaux chinois et malheureusement aujourd'hui, un énorme centre touristique.

 

Fukien : construit en 756, il fut surtout un centre bouddhique et servit de refuge quand Honan était sous « attaques » diverses. Il est connu pour ses styles du sud, la mante religieuse, le serpent, le dragon et le Wing Chun. Le temple fut détruit à la révolte des boxers et les restes furent découvert vers 1980.

Kwangtung : école du sud, de nombreux maitres y pratiquaient surtout dans le style du serpent. Il est situé sur une montagne près de l’océan et de Shanghai. Ce temple est proche de Fukien et est aussi fameux pour le style de Choy lay fut et le style du dragon.

 

Wudang : le temple du style du tigre, près de la ville de Wutang. Ce temple était très actif philosophiquement et spirituellement et à cause de la politique chinoise menée, il fut souvent assiégé. De nombreux moines mercenaires en sont issus. Centre privilégié des arts martiaux chinois dites « internes » : Taï Ji Quan, Qi Qong, Ba Gua Zhang, etc ...

 

O Mei Shan : temple du nord, spécialisé dans l’enseignement de la médecine chinoise et possédant une formidable librairie. Il était en contact étroit avec le Tibet et spécialisé dans le style de la grue. Il a été restauré vers 1970 et sert aujourd’hui de quartier général pour l’administration « des forets de bambou » et pour l’étude des pandas.

 

Les quatre premiers temples ont un tatouage du tigre et du dragon respectivement sur les avant-bras gauche et droit tandis que le temple O Mei Shan a la mante religieuse et la grue respectivement sur les avant-bras.